à quoi ça sert le compost ?

Le compost constitue un amendement pour la terre : il apporte de la matière organique aux sols, augmente le drainage dans les sols lourds et argileux, la rétention d’eau dans les sols légers et sableux, et facilite la croissance des racines.

C’est également un excellent fertilisant naturel qui additionne azote, phosphore et potassium à beaucoup d’autres éléments. Contrairement aux engrais chimiques qui ont une action immédiate, il libère ces éléments progressivement dans le sol. Il protège également les plantes contre la maladie.

REPRENONS LES BASES

La première chose à savoir lorsque l’on se lance pour faire du compost, c’est de pouvoir différencier les «verts» et les «bruns»

🟢 Les «verts» ce sont les épluchures de légumes, le résultat de la tonte… en bref les végétaux qui peuvent rendre votre compost gluant et puant mais qui sont riches en azote. 

🟤 Les «bruns» aussi appelés les «secs» regroupent le carton, la sciure, le broyage de bois, la paille… ils sont riches en carbone et vont permettre d’équilibrer l’humidité et l’aération du compost et éviter ainsi une mauvaise odeur. Ils participent à l’obtention de cette odeur de sous-bois, de champignon, signe d’un bon compost. La proportion idéale est aux alentours d’1/3 de «bruns» pour 2/3 de «verts ».

A vos composteurs !

un secret : offrez lui de la vitamine !

Pour offrir un maximum de vitamines à votre compost, ajoutez y des coquilles d’œufs séchées une bonne semaine dans l’idéal et réduites en poudre. Elles apporteront un amendement calcaire précieux dans les régions acides. Les vers du compost seront les premiers ravis ! 🪱😊🪱

Pour compléter, ajoutez y de la consoude, une plante vivace très facile à cultiver, elle contient dans ses feuilles un équilibre parfait pour enrichir le compost, il ne faut pas hésiter à la tondre et à mettre le broyat au compost pour dynamiser le tout !

En revanche, les cendres de bois doivent y être ajoutées en petite quantité, saupoudrez 1 à 3 poignés par an maximum pour un compost ménager classique. L’apport en potasse et en chaux qu’elle procure équilibrera votre mélange.

Luttons contre les préjugés du compost !

On dit souvent qu’il ne faut pas mettre certaines choses dans le compost… parfois à tort !

Les peaux d’agrumes 🍊🍋 par exemple, elles sont difficiles à composter en raison de la couche cireuse qui recouvre leur peau et qui limite les attaques des bactéries. Mais difficile ne veut pas dire impossible ! Elles mettront simplement plus de temps à se décomposer...Elles sont riches en potasse (27 %), un élément pas si facile à inclure dans le compost.

💡Notre astuce ? Faites les sécher puis broyez les (en profitant de la cuisson d’un plat au four par exemple). De cette façon elles se décompose beaucoup plus rapidement.

🍌 Les peaux de banane apportent encore plus de potasse que les agrumes ! N’hésitez pas à les jeter dans votre compost en complément !

En revanche, 💩les excréments de chiens, 😼chats, humains sont à éviter car ils sont porteurs de pathogènes qui pourraient sans souci vous contaminer lors de leur utilisation ou de projection sur vos autres légumes. Le seul moyen de les incorporer serait que votre compost chauffe suffisamment fort et longtemps pour les tuer ! 🔥🔥🔥

L’urine, pas de souci ! au contraire c’est une source d’azote fabuleuse !! à condition bien sûr de ne pas être sous traitement médical (pilule, antibiotique…). Il faut également faire attention à la dose car les sels contenus naturellement dans les urines peuvent «brûler » s’ils sont trop concentrés.

A tester.

Un compost intérieur,
c'est possible !

Connaissez vous le lombricompost ? 🪱🪱🪱

Il s’agit d’un mini compost pouvant tenir dans les tiroirs de votre cuisine (j’imagine déjà votre tête en lisant ça !).

Les plus convaincus l’on déjà fait mais si vous avez crainte que les vers de terre côtoient vos assiettes, il est aussi possible de s’en fabriquer un avec des sceaux ou des éléments de rangement du commerce.

L’idée est simple, élever des vers spécialisés dans la dégradation des déchets ménagers.
Leur petit nom ? Les Eisenia fetida. En les nourrissant, vos déchets se réduisent en volume et se transforment en engrais pour vos plantes.

Pas de mauvaises odeurs si ce n’est un léger parfum de forêt.
Sympa, quand on habite en ville et en plus les enfants trouvent ça trop rigolo !

Allez, allez, on s'y met ! De toute façon, le tri des déchets organiques deviendra obligatoire en 2023. Il faudra donc produire votre propre compost ! A vous de jouer !! ♻️

NederlandsEnglishFrançais